L'importance du rendement dans l'installation de votre poêle

Contact us

04 58 21 20 07

Contact us

du lundi au vendredi de

9h00 à 18h00

Coupon

-5% sur tout le site !

CODE:

automne2021

L'importance du rendement dans l'installation de votre poêle

Avant l’habituelle période de froid, vous êtes surement en train de préparer soigneusement vos défenses afin de l’affronter. Cette année, vous avez vu il y a quelques temps plusieurs magnifiques poêles qui iraient à merveille dans votre séjour tout en mettant à l’abri votre petit monde.

Vous souhaitez vous lancer, mais vous ne savez pas lequel choisir ? Pas de problèmes, voici quelques conseils.

Choisir un poêle adapté à votre foyer

Faites un rapide bilan de votre foyer :

- La situation géographique de votre logement, car oui il fait plus froid au nord qu’au sud

- Le nombre de personnes vivant dans le foyer

- Une estimation de vos heures creuses, souhaitez vous un gain rapide de chaleur ?

- Le volume des pièces à chauffer

- L’isolation générale du logement, pour estimer la perte de chaleur

Toutes ces informations vous donneront une estimation globale de la puissance à fournir pour votre poêle. N’hésitez pas à consulter nos conseillers pour choisir le kit de conduit de cheminée adapté à votre poêle, que ce soit pour du bois, des pellets ou des granules.

Maintenant que vous connaissez la puissance à utiliser et afin de maitriser vos couts à l’avenir il est nécessaire de prendre en compte le rendement de celui-ci

Evaluer le rendement de votre poêle

Le rendement est le rapport entre l’énergie produite et l’énergie consommée. Pour un poêle nous estimons que le rendement optimal doit être supérieur ou égal à 70%. Cela veut dire par exemple que sur 1kg de bois 70% de celui-ci est transformé lors de sa combustion en énergie pour votre pièce.

De plus, si vous prenez deux poêles à bois dont la puissance et le rendement sont égaux, veillez à regarder l’unité d’énergie consommée, car c’est cette donnée qui va vous permettre d’optimiser vos couts.

Enfin, pour un rendement optimal, pensez à utiliser un combustible de bonne qualité, utilisez un bois le plus sec possible et assurez vous que le tirage se fasse sans encombre, d’où la nécessité d’utiliser le bon conduit de cheminée.

Nous espérons que nos conseils vous aideront à profiter de cet hiver en toute sérénité.

 

BISTRE ET CONDENSATION

Lors de la combustion du bois, il est possible que votre poêle produise une couche noirâtre dans vos conduits de cheminée que l’on appelle le bistre.

Cette couche est hautement inflammable et est le mélange de fines particules de carbones avec l’eau produites pendant la combustion du bois.
Le bistre est à l’origine de nombreux incendies pour les foyers à bois et son accumulation peut obstruer vos conduits de cheminée pouvant conduire à une intoxication au monoxyde de carbone.

Quels sont les causes menant à la formation de bistre dans vos conduits de cheminées et comment les prévenir ?

Il existe de nombreux cas possibles de dépôts de bistre dans vos conduits de cheminée et la qualité du tirage celle du bois et de son utilisation ont un rôle essentiel lors de la formation de celui-ci.

Cas numéro 1 : La qualité du tirage de vos fumées

Le tirage des fumées consiste à évacuer rapidement les fumées chaudes produites pendant la combustion vers l’extérieur. Un mauvais tirage favorise donc la persistance des fuméesbi dans vos conduits permettant l’accumulation de suie et d’eau, cette eau va être créée lorsque la fumée refroidit au contact des parois du conduit de cheminée. Vous l’aurez compris, la vitesse d’évacuation des fumées est très importante. Pour un tirage naturel optimal :

  • Favorisez un conduit long et fin plutôt qu’un conduit court et large

  • Le conduit doit être le plus droit possible, c’est la raison pour laquelle une seule déviation est possible

  • Vérifiez vos VMC et/ou ouvrez une fenêtre de temps en temps, les logements actuels ont une étanchéité à l’air très importante

  • En cas de vents importants, le Chapeau anti-refoulement est votre ami

Cas numéro 2 : La qualité de votre bois

Il est important d’utiliser un bois le plus sec possible, avec 15 à 25 % d’eau. Un bois fraichement coupé contient en moyenne 50% à 60% d’eau et étant donné que le bistre est crée à partir d’eau, mieux vaut en avoir le moins possible lors de la combustion du bois. Si vous souhaitez conserver du bois chez vous, pensez à le mettre dans un endroit sec sur palette ou bien mettez votre bois à l’extérieur sur palette dans un abri et couvrez-le à l’aide d’une bâche.

  • Ne surchargez pas trop en bois votre appareil de chauffage

  • Pensez à ramoner votre cheminée au moins deux fois par an

  • Si le bistre est déjà installé votre ramoneur peut effectuer un débistrage mécanique ou chimique)

Le bistre est un problème important dont vous devez faire attention. Toutefois une bonne installation et utilisation de votre appareil de chauffage, un bon entretien et enfin un bon combustible vous permettront de de profiter de votre cheminée sereinement.